L'église et le clocher

.L’Eglise Saint Agnan (Saint Patron de la commune d’Ahuy)

La fondation de l’église primitive d’Ahuy date du temps des Burgondes et remonte très probablement au 4ème siècle de notre ère. C’est seulement au cours du 6ème ou 7ème siècle que la relique de Saint-Agnan serait parvenue dans notre village.

 Saint Agnan organisa la résistance d'Orléans quand Attila y mit le siège ; les Huns furent repoussés le 14 juin 451. Un fragment des reliques du saint, obtenu dès le 6e siècle, est à l'origine d'un pèlerinage qui avait lieu tous les ans à cette date et au cours duquel, dit-on, se produisaient de nombreux miracles. La fête patronale maintient la tradition de ce pèlerinage, disparu à la fin du 19e siècle. La partie la plus ancienne date du XIIème siècle. Après un incendie qui dévasta l'église en 1427, elle fut reconstruite. L'ancien clocher, détruit en 1735 par un incendie causé par la foudre, fut à nouveau rebâti. L'église possède une belle cuve baptismale, plusieurs statues dont celles de Saint-Agnan, patron de la paroisse et de Saint-Bernard, l'illustre religieux né à Fontaine-lès-Dijon. Ces deux statues, réalisées en pierre d'Asnières-les-Dijon sont l'oeuvre du sculpteur dijonnais Jean Dubois (1625-1694). Elles sont classées depuis le 22 septembre 1995 à l'inventaire du Mobilier Historique. On peut admirer une Vierge à L'Enfant, du même sculpteur, classée en date du 1er mars 1910, deux Bâtons de Procession de Saint Roch et Saint Agnan situés dans les niches et également classés, une Vierge en bois polychrome, Deux peintures sur toile rapportées de Rome en 1865 par le lieutenant de vaisseau Henri Carrelet. D'importantes réfections, extérieures et intérieures, réalisées en 1995, ont rendu à l'église tout son éclat.

              La dernière restauration date de 1993  patr_21003_2.jpg

     

Son clocher

Il abrite 3 cloches : la plus petite date d’avant 1600. Elle  présente un diamètre de 0,70m, la seconde de 1,01m, la troisième de 1,41m. Cette dernière  pèse 1270kg.

Depuis 1991, l’horloge, muette pendant plusieurs décennies, égrène à nouveau les heures et les demi-heures.

Les différentes étapes de sa construction entre 1300 et 1859.